Publié le 11 Décembre 2015

33% crédit et 67% de bon reste à vivre, ça vous dit ?

Comme vous le savez, chers lecteurs attentifs, je suis correctrice.

C'est-à-dire que je corrige des textes, à savoir l'orthographe, la ponctuation, la typographie, la grammaire, les expressions, les erreurs historiques et géographiques (non, Carcassonne n'est pas au pays Qatar ! C'est ma préférée, je l'avoue !).

Et je découvre beaucoup de métiers extraordinaires.

Ainsi, ce matin, m'en allant travailler, j'écoute Pierre Rabhi à la radio qui a tant à nous donner sur la beauté et le partage et le savoir se taire devant un coucher de soleil derrière un arbre majestueux. Me voilà nourrie pour une partie de ma journée et bien disposée à la considérer comme un cadeau.

Mais, car il y a un mais, bien sûr, je corrige donc consciencieusement les sites web qui me sont envoyés par le système informatique, genre grande machine qui fait tourner des mots et des images avant de les envoyer sur les satellites que nos chers ingénieurs travaillent à envoyer aux bons endroits pour que je puisse, moi comme vous autres, recevoir le monde dans ma maison, et... j'ai lu ceci :

M. et Mme X ont actuellement 3 crédits en cours : prêt immobilier + crédit voiture + crédit renouvelable. Grâce au regroupement de tous leurs crédits, il ne restera plus qu'un seul crédit et une seule mensualité à payer tous les mois, au lieu des trois précédentes, d’où la possibilité de retrouver un bon reste à vivre et une capacité d’épargne.
Je vous fais grâce de la suite et des graphiques joints !

Comment dans une même matinée, peut-on écouter et recevoir Pierre Rabhi et Naomi Klein et lire cette expression terrible possibilité de retrouver un bon reste à vivre ! J'en reste pantoise !

Bonne journée à vous et bon reste à vivre !

Tenez-moi au courant de l'utilisation que vous faites de votre bon reste à vivre ! Ça m'intéresse.

La langue française est pleine de surprises, n'est-il pas ?

__________________________________________________________________________

Merci à mon photographe de mari pour cette photo prise un matin depuis notre logis.

Pierre Rabhi, je vous embrasse avec elle.

Voir les commentaires

Rédigé par Sophie Curmi

Repost 0