Publié le 10 Septembre 2014

Énervement

Lu dans la Charente Libre (PQR de Charente, évidemment !) :

Promesse de campagne, un festival de rock est en gestation à la Ville [d'Angoulême, NdlC] avec le concours de Jean-Louis M., l’homme de feue la Garden Nef Party.

Lu dans le journal municipal mensuel "Vivre à Mouthiers sur Boëme" du mois de septembre 2014 :

La commune reçoit un grand nombre de demandes d'emploi. Et malheureusement nous ne pouvons palier à toutes ces demandes.

(...)

C'est aussi la rentrée scolaire avec vous le savez sans doute, la suppression d'une classe élémentaire mais aussi une nouvelle organisation des rythmes scolaires qui je l'espère, permettra aux élèves, de s'enrichir au travers de tout ce qu'ils vont découvrir.

(...)

Et titre d'un article assez violent : IMBÉCILITÉ

...

L'emploi d'une correctrice proposerait volontiers :

... l’homme de feu la Garden Party ou l’homme de la feue Garden Party

Et malheureusement nous ne pouvons palier toutes ces demandes.

C'est aussi la rentrée scolaire avec, vous le savez sans doute, la suppression d'une classe élémentaire mais aussi une nouvelle organisation des rythmes scolaires qui, je l'espère, permettra aux élèves de s'enrichir au fil de leurs multiples découvertes.

Et pour Imbécillité, vous aviez corrigé, chers lecteurs !

Mais, on n'emploie plus de correctrice...

J'ai d'ailleurs appris, par une copine qui l'a lu sur le net, que le fameux brûlot de Valérie Trieweiler publié aux Arènes aurait 0/20 en orthographe et grammaire !

Pauvre France où l'on ferme des classes et laisse des notables publier des "bestsellers" bourrés de fautes !

Réjouissez-vous tout de même de la lecture magnifique de Certaines n'avaient jamais vu la mer, chers lecteurs. Évidemment, ce n'est pas une comédie comme le brûlot ci-dessus cité mais une tranche d'histoire humaine et politique du siècle dernier.

Vos avis sur mes propositions de lecture m'intéressent, le savez-vous ?

Voir les commentaires

Rédigé par Sophie Curmi

Repost 0