Publié le 25 Février 2014

de Martin Winckler.

Oui !

C'est une suite possible !

Voir les commentaires

Rédigé par Sophie Curmi

Repost 0

Publié le 20 Février 2014

Que peut-on lire après George Eliot?

En repos après hospitalisation, j'en ai profité pour lire Middlemarch de George Eliot soit 1110 pages de Folio en petits caractères en quatre jours.

J'adore ces gros romans du XIXième; j'adore cette langue riche qui se déroule en précisions et comparaisons imagées.

Je tourne les pages comme celles d'un "roman policier", tenue en haleine pour la suite. Ici, en outre, la traduction est excellente.

La langue d'Eliot est acerbe et présente le mariage - sujet essentiel de cet ouvrage - avec la description des classes de propriétaires terriens, lords ou bourgeois parvenus, les rites, les alliances et mésalliances, les rumeurs au sein de cette petite communauté anglaise de province au moment de la bataille (1830 - 1832) de la réforme de la représentation nationale rééquilibrant la représentation des villes par rapport aux campagnes et dont, évidemment, les propriétaires terriens ne voulaient pas de peur de perdre leurs poids et privilèges.

Deux m'ont fait beaucoup rire et à méditer bien que les mœurs aient changés, quoique...

- On voit le mariage comme une destination qui vous approche de la mer mais ce n'est qu'un bassin fermé.

- Ils sont éclairés dans leur jugement par des vers luisants.

A bientôt

Voir les commentaires

Rédigé par Sophie Curmi

Repost 0